Skip to content

Mobilier urbain partenaire de vie

par Florent Aziosmanoff

Un service adapté
Un service numérique complet
Fonction dramatique : une relation humanisée
Marivaux
Une société robotique marivaldienne


Un service numérique complet

Le mobilier robotisé du Jardin des amours fonctionne sur la base d’une plateforme numérique intégrant un ordinateur et de nombreux capteurs ainsi que des fonctions de communications par réseaux numériques tels le Wifi. Etant de plain pied dans la sphère du numérique, ce mobilier est capable d’en apporter tous les services.

Les services numériques se développent chaque jour davantage et le public attend qu’ils lui soient rendus à chaque instant de sa vie. Le temps passé dans un espace public est un moment favorable pour y accéder, que l’on y soit de passage ou pour un temps de pause.

Les mobiliers du Jardin des amours donnent donc accès à tous les services numériques et à ceux qui peuvent y être attachés. Ils intègrent des dispositifs de type tablettes (i-Pad…), permettant des consultations en libre service, ainsi que la possibilité de se connecter à Internet avec son propre support, pad ou smartphone, via le Wifi, offrant y compris la possibilité de mettre ce support en recharge.

Les mobiliers peuvent prendre spontanément l’initiative de délivrer des informations pouvant rendre service aux usagers, comme l’imminence de l’arrivée d’un transport en commun, l’évolution de la météo, une information sur la fréquentation de l’espace alentour et des mobiliers isolés disponibles, etc.

Le Jardin des amours vise à être une plateforme universelle de diffusion numérique. Il constitue ainsi un support pour l’activité de tous les fournisseurs de services, en permettant l’accès à leur offre sous toutes ses formes, y compris par des services matériels associés, comme l’impression ou la délivrance de documents.

Concernant la sécurité du mobilier lui-même, ainsi que celle des usagers, les robots intègrent un certain nombre de capteurs et caméras nécessaires à leur fonctionnement, qui peuvent également permettre de déclencher une alerte en cas de problème ou d’appel. Les mobiliers peuvent ainsi se protéger eux-mêmes ou les uns les autres, notamment par leur géolocalisation et l’envoi d’un signal en cas de tentative de vol ou de dégradation, ou encore transmettre une alerte activée par le public.

La dimension « énergie » fait l’objet d’une attention particulière, la version finale du Jardin des amours tendant vers une autonomie électrique. Les robots embarquent des systèmes de production énergétique par panneaux solaires, et des bornes de rechargement complémentaires de type « arbres solaires et éoliens » sont envisagés. Les robots peuvent collaborer entre eux également sur ce plan, en échangeant de l’électricité si besoin est.

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :