Skip to content

Mobilier partenaire

Mobilier urbain partenaire de vie

par Florent Aziosmanoff

Un service adapté
Un service numérique complet
Fonction dramatique : une relation humanisée
Marivaux
Une société robotique marivaldienne


Un service adapté

Le jardin des amours consiste à déployer dans un jardin public du mobilier urbain robotisé au fonctionnement autonome. Ce mobilier urbain comporte des bancs, des luminaires-parasols et des poubelles. Le prototype en présente un exemplaire de chaque.

Ces éléments sont mobiles et sont capables de s’exprimer par des signaux lumineux et sonores, ainsi qu’au travers de leurs déplacements, mouvements ou encore vibrations.

Dotés de comportements, ils ont la capacité de percevoir leur entourage par différents capteurs et de gérer la relation à leur environnement, que ce soit la morphologie du terrain d’évolution, les autres éléments de mobiliers, ou les usagers du jardin. Ils intègrent des fonctionnalités de communication et de réseaux (wifi, Bluetooth…).

Les éléments de mobiliers apportent leur service de base : s’asseoir, être protégé du soleil ou obtenir de la lumière, jeter un détritus. Mais ils peuvent le délivrer là où se trouvent les usagers, en fonction de leur activité, selon le moment de la journée, le jour de la semaine ou encore au rythme des saisons.

Le mobilier urbain statique que nous connaissons depuis toujours est disposé une bonne fois pour toute aux emplacements dont on pense qu’il seront les meilleurs pour les décennies à venir. Or, par là-même, il ne peut apporter finalement qu’un service « moyen ». Les bancs se trouvent trop au soleil l’été ou trop à l’ombre l’hiver, trop au milieu lorsque le public traverse aux heures de pointe, pas assez répartis lorsqu’en foule il profite d’un après-midi de repos, trop dispersé pour un groupe qui s’installe, pas assez isolé pour le couple qui cherche l’intimité… Il n’est que de voir au fil des jours ou des heures la valse des chaises dans le Jardin des Tuileries, par exemple, pour mesurer à quel point le « bon service » est dépendant de chacun des usagers et de chaque instant de vie.

Les éléments du Jardin des amours, quant à eux, peuvent en permanence se répartir dans l’espace d’une manière optimale pour apporter le meilleur service aux usagers. Vivant au gré des relations avec ceux-ci, ils se disposent là où le public les attend, anticipant même au fil du temps les habitudes du lieu, s’écartant aux temps des circulations de pointe, se dispersant aux moments tranquilles, s’orientant au soleil les jours de fraicheur, cherchant l’ombre en pleine chaleur.

Ainsi donc, le service de base du Jardin des amours est-il rendu dans un esprit d’optimisation, aussi bien au regard des attentes de chacun des usagers, que de la gestion globale de l’espace investi.

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :